Eleveurs partenaires

Mickael Evain

 

Eleveur de brebis Romane à Campbon (44)

Installé depuis l’an 2000 sur une exploitation de 95ha avec 400 brebis de race Romane. 

Utilisateur de Border Collie depuis le début de son installation. Mickael participe régulièrement à des concours sur ovins et bovins. Multi-finaliste avec plusieurs chiens différents. Les diverses parcelles grandes, vallonnées de chez Mickael nous ont permis d’organiser  l’un des qualificatifs pour le world trial.

Emmanuel et Marie Delammerville

Ils exploitent le Domaine de la Périsse situé au milieu de la campagne Berrichonne (à 20km de Bourges). Les Chaumes de la Périsse constituent le dernier grand causse calcaire du Berry (173 ha).

Ce site préservé bénéficie d’une gestion pastorale ovine depuis 250 ans par la famille Heurtaud de Lammerville.

La famille conserve un troupeau de Mérinos, en souvenir de leur ancêtre qui fit partie des premiers importateurs de la race, devenue symbole de leur domaine, mais la plus grosse partie du cheptel est composée de brebis berrichonnes de l’Indre.

Venus récemment à la conduite de leur troupeau à l’aide de border-collies, Emmanuel et Marie Delammerville ont accepté d’ouvrir leurs terrains et nous prêter leurs moutons pour organiser un week-end de concours. Cette première expérience leur a beaucoup plu et ils sont prêts à la renouveler.

Christian Trouillard

 

Christian Trouillard est le dirigeant du GAEC “La Massuguière” à Istres (13)

Il est à la tête d’un des plus gros cheptel de France puisqu’ils possèdent, avec sa nièce, 8000 brebis de race Mérinos d’Arles et de croisées Ile De France.

M. Trouillard est passionné par son métier qu’il exerce depuis l’âge de 14 ans auprès de son père, de son grand-père et arrière grand père eux mêmes éleveurs.

Le combat de M. Trouillard est de faire reconnaître l’Agneau de Crau en AOC.

Les riches prairies où pousse le fameux foin de Crau, irriguées par les eaux de la Durance, permettent l’épanouissement de cet imposant troupeau.

Pour éviter la canicule accablante de l’été provençal, le troupeau rejoint chaque année les alpages.

De plus, M Trouillard contribue à la formation des chiens de troupeau en mettant ses infrastructures et ses brebis à la disposition d’une association de chiens de troupeau qui réunit des passionnés. 

La FSDS a ainsi pu y organiser un concours en octobre 2021.

photo troulliard
bélier mérinos
Vincent MAGNE

 

Éleveur ovin installé à Noyant d’Allier depuis 13 ans, Vincent Magne est un passionné d’élevage, ovin et canin. Pour lui le travail quotidien est indissociable avec l’utilisation du border collie. Ses manipulations et déplacements de lots de moutons l’ont amené à travailler en binôme avec des chiens pour l’aider efficacement.

Très tôt, Vincent a su comprendre l’intérêt de l’utilisation du border collie dans son travail et, comme bon nombre de passionnés, il s’est intéressé à la génétique de ces chiens, recherchant toujours mieux.

Ses connaissances l’ont amené à s’intéresser aux souches britanniques et aux chiens ISDS qu’il utilise désormais sur sa ferme.

Sa passion pour le border collie l’a également amené aux concours « spécial border » s’impliquant dans la participation et l’organisation de concours, n’hésitant pas à prêter terrains et cheptel pour ces manifestations.

C’est grâce à lui que la FSDS peut organiser certains de ses concours et nous l’en remercions chaleureusement.

Vincent Magne
Clément DEBARNOT

 

Un jeune éleveur installé en vaches laitières avec label Bio.

Clément DEBARNOT fait partie des jeunes éleveurs motivés et travailleurs, qui aiment leur métier et veulent en vivre tout en respectant les désirs des consommateurs.

Installé à Franchesse, dans l’Allier, depuis 201. Au départ avec 300brebis, clément se tourne rapidement vers la vache laitière avec transformation sur place et label BIO. Aujourd’hui installé sur 56 ha, avec 36 vaches laitières sur un cheptel de 70 bovins, plus un poulailler. Il emploie trois personnes à plein temps et une à mi temps.

Ayant toujours vécu avec des chiens, dans la ferme paternelle, mais aussi pour la chasse (il a eu une meute de 15 beagles). Clément n’a jamais envisagé de travailler sans chien. Dès son installation, il a acheté son premier border dressé pour une utilisation optimale. Il lui est aujourd’hui impossible de travailler sans chien au quotidien. Que ce soit pour la traite, pour la manipulation des vaches mais surtout pour la transhumance, 12km, qu’il fait à pied avec son troupeau pour se rendre sur son deuxième site. Sans ses chiens ce serait impensable.

En tant que passionné, Clément s’intéresse aujourd’hui aux concours spécial border et commence à y participer… Et le virus le gagne! 

Nous lui souhaitons de réussir dans ce domaine comme il réussit dans son métier d’éleveur.

la ferme Debarnot
HUGUES GIRARD, Chevrier passionné

 

Hugues est chevrier depuis 1990, dans les Bouches-du-Rhône, à ROGNES, petit village se situant à 20 kilomètres d’Aix-en-Provence.
Sur son exploitation, le cheptel est constitué de 48 chèvres, 2 boucs et une quinzaine de chevrettes de race alpine chamoisée.
Au début de sa carrière, les chiens de la ferme sont des Bergers des Pyrénées…
Et un jour le premier Border Collie arrive à la ferme : Help du Mont Kerchouan.
Hugues : « Quand Help est arrivé à la ferme je le regardais travailler, et je me demandais comment un chien pouvait faire tout ça !!!!! Mes chèvres aussi je crois » 😊
Dans la chèvrerie, Help s’avère être un auxiliaire indispensable. Les chèvres ne discutent pas la montée sur le quai de traite et descendent tout aussi rapidement ! Les déplacements des chèvres aussi sont plus faciles !
Un gain de temps important qui cumulé chaque jour permet de dégager du temps pour d’autres tâches à la ferme.
L’exploitation est en totale autonomie fourragère. Hugues cultive et récolte : foin, Sainfoin, luzerne, céréales…
Pour se perfectionner et maitriser les techniques de dressage du Border Collie, Hugues participe régulièrement à des formations. Ces formations sont importantes elles permettent de maitriser les bases du dressage et ainsi utiliser le border collie dans de bonne conditions !
Depuis Hugues s’est entouré d’autres auxiliaires : Lyn (l’espiègle), Pearl (la redoutable)… D’autres Border ne manqueront pas de rejoindre la ferme !
Hugues est un passionné, vous l’aurez compris ! Passer du temps avec lui dans son « bureau » (sa chèvrerie) c’est inévitablement : parler Border collie, dressage, génétique, chèvres, brebis, foins, sonnailles (il en fait de très très belles) et surtout rire et plaisanter !
A la ferme on travaille en famille : Christine l’épouse d’Hugues et Anaïs leur fille vous propose :
De bons fromages fermiers tous au lait cru entier de chèvre.
Des fromageons :
– frais natures ou aromatisés (poivre, herbes de Provence, baies roses, sésame, pavot et échalotte)
– ou de différents affinages : demi-frais, crémeux, ou demi-secs.
– des fromages de la taille d’un camembert qu’un de leur client a nommé “Divin” : Sa taille lui permet de développer certains arômes et d’être plus fruité.
– des fromages en forme de cœur : plus crémeux.

Vous pourrez aussi repartir avec du vin Rouge et Rosé, jus de raisin produit des vignes familiales.

Site internet : https://www.fermedubregalon.com/‍‍
Facebook : https://www.facebook.com/bregalon‍
I‍nstagram : https://www.instagram.com/fermedubregalon/

ODILON PARMENTIER

 

Odilon est un jeune homme de 24 ans, vivant en Lorraine, ouvrier agricole en exploitation laitière dans le Haut Rhin en Alsace.

Après un bac professionnel CGEA, Odilon a trouvé un emploi dans la ferme SHOEFFEL-PIERREL, qui élève une centaine  de vaches vosgiennes et transforme le lait sur place. La production laitière est transformée en lait en brique, beurre, crème et divers fromages dont le célèbre Munster. Tous les produits sont soit vendus sur place au magasin de la ferme, soit vendus dans des commerces et restaurants locaux.

Odilon, poussé par son frère jumeau Anicet, s’est acheté son premier border collie, Rox, il y a deux ans et s’est pris de passion pour le travail avec son chien. Il est donc arrivé sur les parcours de concours spécial border voilà un an et depuis, chaque fois qu’il le peut, il y participe en améliorant toujours ses performances. Et à présent, le tandem s’attaque également aux concours bovins.

obilon
Obilon

LAURA HINNEKENS

« Marraine » de la FSDS  pour l’année 2022

Laura 1

Laura Hinnekens est une jeune femme, Belge d’origine, qui s’est passionnée pour l’élevage ovin et l’utilisation du Border Collie comme partenaire de travail. Partie vivre en Ecosse, elle a travaillé en tant que bergère indépendante pendant 4 ans dans différentes exploitations. A présent, Laura possède son propre cheptel de 500 brebis Cheviot, Cheviot mules et quelques Bluefaced Leicester pures.

En plus de cette ferme de plaines, Laura est également responsable d’un troupeau dans une exploitation de montagne comprenant 900 brebis Scottish Blackface pâturant 1650 ha.

Venue aux concours spécial Border également par passion et parce que tout ce qui touche à l’utilisation de ce chien l’intéresse, Laura a un palmarès déjà très parlant :

Venue aux concours spécial Border également par passion et parce que tout ce qui touche à l’utilisation de ce chien l’intéresse, Laura a un palmarès déjà très parlant :
2013 : Vice-championne de Belgique avec Fudji.
2014 : Représente la Belgique au World à Tain en Ecosse.
2017 : Scottish team avec sa chienne Meg.
2020 : 6ème au Scottish Nursery final avec Zorg et sélectionnée pour le Four Nations.
2022 : Pillot et Cruze se qualifient dans l’équipe de nursery de Lothian, Lanark et Peebles.

laura2

LhinnekCruze sera le capitaine de l’équipe et finira 3ème au Scottish Nursery final, il est sélectionné pour le Four Nations.
Passionnée de comportement animalier aussi bien du troupeau que des chiens, Laura a eu l’opportunité d’entrainer un grand nombre de jeunes chiens, aussi bien pour les concours, que pour le travail en ferme. Elle est appelée pour animer des stages de chien de conduite dans divers pays (France, Belgique, Suisse, Canada, USA, GB).
Pour les personnes qui ont suivi une formation avec elle, sa connaissance et sa lecture du chien et des moutons font de Laura une personne aux compétences indéniables, avec des méthodes respectueuses des animaux tout en étant efficaces. Mais avec son installation, Laura n’est plus en mesure de se déplacer pour animer des stages. Elle a donc mis au point un système de formation qu’elle vous présente elle-même :
 

Logo de Laura
« J’ai toujours aimé faire passer ma passion. Avec mon élevage et l’impossibilité de pouvoir m’absenter pour donner des stages, j’ai décidé de mettre en place une plateforme où je pourrai toujours enseigner mais cette fois-ci à distance. Ayant eu la chance de voir et d’entrainer des chiens extrêmement différents avec toutes sortes de troupeaux et terrains, cela m’a permis de pouvoir plus facilement faire des diagnostiques et d’offrir des solutions adaptées à chaque chien et situation. La plateforme s’articule comme ceci :

.Un abonnement mensuel au choix : « berger en herbe » ou « VIP berger ». 

Le premier permet de découvrir des vidéos et articles sur l’élevage ovin et le travail en ferme.

Tandis que le second s’adresse aux passionnés de chiens de troupeau.
Le « VIP berger » offre chaque mois des tutoriels sur l’apprentissage de certains exercices ou modules. Ces tutos sont faits sous forme de vidéo, de drone footage, de schémas et bien sûr d’un tas d’explications et de questions/réponses.
On décortique également des vidéos de concours ou de travail en exploitation.
Une nouvelle rubrique a également vu le jour : « coaching de tuto ». En effet, chaque mois, tous les VIP berger sont invités à pratiquer un tutoriel donné, à le mettre en vidéo et à le partager. Cela nous donne une multitude de clips que j’analyse et explique plus en profondeur. Cela permet donc à chacun d’avoir des explications personnelles mais également de découvrir d’autres problèmes qui sont rencontrés chez les autres membres. 

J’aime beaucoup pouvoir partager mes expériences d’élevage, ce qui est difficile d’offrir dans un stage traditionnel. Apprendre les moutons est juste autant important (si pas plus) que d’entrainer un chien. Et pour pouvoir être un bon berger, il faut pouvoir avant tout lire et comprendre ses animaux.

La plateforme est là pour apprendre, découvrir et partager et je suis fière de pouvoir dire que les coachings montrent déjà des progrès énormes. Et il n’y a rien de plus gratifiant que de voir les couples berger et chien évoluer positivement.

Je crois que les cours en ligne ont l’avantage de pouvoir montrer sur vidéos et schémas calmement et en ayant la possibilité de visionner plusieurs fois et de réécouter les conseils et d’ensuite les mettre en pratique à son rythme à la maison. »

 

 

La FSDS est heureuse et fière d’avoir Laura comme marraine pour cette année et espère que les échanges seront enrichissants de part et d’autres.

laurakwad
CHRISTEL GAGLIARDO

 

Dans les Hautes-Alpes, aux portes de Gap, Christel agricultrice passionnée s’est installée en 2010, elle assure toutes les étapes du cycle de production, pour fournir une large gamme de produits laitiers 100% brebis, fermiers et bio. Uniquement faits avec le lait produit sur la ferme, tous les produits sont imaginés, élaborés, goûtés et fabriqué sur place.
Les chiens de conduite sont arrivés dés le début de son installation et à ce jour pour conduire correctement son troupeau, qui compte environ 150 brebis de race Lacaune, Christel possède 2 chiens ; Roya et Iota, avec ce dernier, Christel a participé à de nombreux concours inter-races en niveau 3, elle aimerait commencer les concours avec Roya en cette fin d’année.
Christel commercialise ses produits dans les Biocoop de Gap, sur le marché, via une plateforme locale qui distribue sur la région PACA et dans les cantines de la ville de Briançon et tous les mercredis soirs, c’est vente à la ferme des paniers commandés sur son site internet.
Vous pouvez retrouver Christel sur Facebook : La ferme de Christel ou sur son site internet https://lafermedechristel.fr/

Christelle Gigliardo
IAN FLEMING

 Je suis né et j’ai vécu toute ma vie dans les hautes terres du sud de l’Écosse. Je suis agriculteur et j’ai des moutons à face noire et des bovins à cornes courtes.

J’ai géré un grand domaine agricole local pendant environ 20 ans et j’ai eu ma propre entreprise agricole.

Je suis membre de l’ISDS depuis l’âge de seize ans et j’ai toujours été très intéressé par les chiens de travail.

Je suis maintenant semi-retraité, donc je peux enfin passer l’entraînement de mes chiens à un niveau plus élevé et courir à dans des compétitions avec eux.

J’ai été directeur de cours lors de concours nationaux écossais et de concours internationaux et mondiaux. Je préside actuellement le RDIE, ce qui, à mon avis, est un très grand honneur.